Archives par mot-clé : tambours pour la paix

DEMAIN 21 MARS, AU MILIEU DES BRUITS DES BOMBES QUE VOUS N’ENTENDREZ PAS…

FRAPPEZ AU MOINS… TAMBOURS POUR LA PAIX !

Demain mercredi 21 mars, c’est le grand jour. Premier jour du printemps 2018. Appel aux jeunes du monde entier sur fond de tambours, de casseroles, de marmites à soupe, de tambourins, de castagnettes, de maracas, de jolis ballonnets qui montent tout droit jusqu’au ciel…

Jours de joie mais pas pour les millions d’enfants déchiquetés demain par ces millions de gros ballons d’acier qui leur tomberont du Ciel, remplis de mitrailles, de poisons mortels, de gaz toxiques, pourchassés jusque dans les hôpitaux de la Croix Rouge et du Croissant Rouge, sous la protection, à ce qu’il paraît, des Casques bleus de l’ONU et des Casques blancs de concitoyens volontaires qui, eux, ne craignent pas du moins de risquer leur vie.

Et cela… 12 jours exactement après que le Bastogne War Museum ait réuni toute une flopée de VIP (pas moins d’une vingtaine…) pour une journée intitulée crânement COLLOQUE (sic) sur « LE TERRORISME : SOMMES-NOUS EN GUERRE ? ». Comme s’il y avait  vraiment lieu d’en douter…

En fait de colloque pour les quelque 700 participants, il s’est réduit au silence radio le plus assourdissant. Pas tout à fait quand même… la Coalition luxembourgeoise pour la Paix n’ayant même pas obtenu le droit de colloquer en déposant simplement à l’entrée une petite farde documentaire, il ne nous resta plus qu’à distribuer un modeste petit tract aux 700 participants, dont quelques écoles de la province et d’ailleurs. représentant l’opinion d’une vingtaine d’associations-membres, qui auraient bien mérité aussi bien d’avoir droit à la parole. Voilà ce qu’il est en est de nous croire toujours en démocratie, alors même que nous voulons l’imposer ailleurs à coups de canonnades, de puanteurs de pétrole et autres ressources naturelles.

Vous avez dit NATURE ?…

En tout  cas puissions nous, à travers cette liste de diffusion, faire la preuve que la situation n’est pas encore désespérée. Car si chacun des 850 destinataires veut bien en faire autant auprès de ses amis et partenaires, nous prouverons par là que les citoyens n’ont plus peur des grosses machines de guerre ni des récupérations bellicistes au nom de tous ces malheureux héros qui ne sont plus là pour donner leur avis pendant que les généraux allemands, italiens, français, belges, hollandais, anglais, américains, syriens, russes, arabes sunnites, arabes chiites, iraniens, turcs et kurdes, on en passe et des meilleurs, au nom de la grande réconciliation-confrontation qui, à travers le business des trusts militaro-industriels leur permet aujourd’hui de perfectionner leur arsenal mortifère afin de voir qui l’emportera finalement entre les quelque quarante pays belligérants, dont le nôtre (oui, vous avez bien lu), à l’heure même où vous lisez ce message.

DONC PLUS DE LIMITES A  LA FOLIE HUMAINE… Sauf un dernier sursaut citoyen… Et bien audelà des tambours pour la paix, mais que ce soit du moins une première étape…

S’il vous plaît, ne manquez pas de consulter notre site et page FB qui vous donnera dès avant ce soir le programme complet des Tambours pour la Paix pour demain mercredi tout au long de la journée afin que vous puissiez vous y associer et témoigner auprès des médias que nous ne sommes pas encore battus d’avance dans cette grisaille de plus en plus vert de gris qui  s’avance vers nous à grands pas…

Et poursuivez par la lecture des tracts et annonces ci-dessous…

Tambours pour la Paix – Programme du 21 mars

Des rassemblements de plusieurs écoles auront lieu à cinq endroits de la province dès 10h45 :

  • ARLON (dans le Piétonnier) : 150 enfants de l’Ecole communale du Centre et de Frassem battront Tambour après les discours (Autorités communales, Colupa), musique et poèmes.
  • FLORENVILLE (Ecole secondaire Ste-Anne) : étudiants du secondaire + enfants des écoles primaires battront Tambour après les discours (Ecole, Colupa), poèmes et signature du serment de la paix.
  • BERTRIX (Place communale ou Centre Bohaimont si mauvais temps) : 300 à 400 enfants des écoles de la ville battront Tambour après les discours (Commune, Colupa), musique, poèmes et lancer de confettis.
  • PALISEUL (Place communale) : une centaine d’enfants des écoles de Paliseul battront Tambour.
  • VIELSALM (Place communale) : 200 enfants battront Tambour après diverses animations.
  • En plus, des animations sont prévues dans différentes écoles :
  • A MARCHE, des animations sont programmées dans 13 écoles communales.
  • A ETALLE (Ecole communale) : la classe de 4ème année battra Tambour à 11h30 en présence des enfants des 1ères aux 3ème années. Les + grands (5e et 6e) feront une animation spécifique lors de leur semaine de « classe nature » à Gravelines (Nord de la France) !
  • A WALTZING (Ecole communale) : animation et Tambours dans le cadre de l’école

21 MARS 2018 JOURNEE MONDIALE « LES TAMBOURS DE LA PAIX

  • 21 MARS 2018
    JOURNEE MONDIALE
    « LES TAMBOURS DE LA PAIX »

    Les associations membres de la Colupa, Coalition luxembourgeoise pour la Paix,
    invitent cette année encore les jeunes à se manifester.
    Mercredi 21 mars à 11h30 dans les écoles, sur les places publiques, les écoles, les associations, les enfants, les jeunes, s’uniront pour faire résonner par le chant, les mots ou les tambours, à la société civile toute entière, leur appel à la paix, et porter haut et fort leurs messages de tolérance et d’ouverture à l’autre.


Vous souhaitez participer au projet ?
N’hésitez pas à contacter jamesnoirbenne@gmail.com 0495/ 51 22 47
Merci de bien vouloir nous confirmer votre participation et le choix d’une activité (tambour de la paix ou création de contes/poèmes..) avant le 10 mars.
Des expositions de créations, dessins, fresques, réalisés par les élèves avec le soutien de leur professeur sont envisagées… signalez-nous votre intérêt.

Échos des Tambours pour la Paix

Cette année, la Journée mondiale des Tambours pour la Paix a retrouvé des sons et des couleurs qu’elle avait un peu perdus ces derniers temps chez nous et dans de nombreux pays !

Il eût été fort regrettable que ce 21 mars le silence des enfants n’ait laissé entendre que le bruit des bombes, alors que nombre d’entre eux sont les premières victimes de ces guerres. Notamment en Syrie, surtout depuis ces deux dernières années – comme vient de le rappeler l’UNICEF – au cours desquelles la Coalition arabo-occidentale (dont les F-16 de l’armée belge) a lancé ses raids ravageurs.

Notre Coalition pour la Paix a relevé le défi en relançant cette campagne dans notre province avec la collaboration de ses associations-membres et de partenaires particulièrement actifs tels que Amnesty International dans le nord, autour de la commune de Vielsalm, le Service de la Petite Enfance et les écoles de la commune de Bertrix et, pour le sud de la province, les écoles de Chiny et de sa région avec pour partenaire dynamique le Centre d’accueil des immigrés de la Croix-Rouge d’Herbeumont.

Une bonne nouvelle aussi : l’accueil des médias et les larges échos consacrés à cette journée, aussi bien dans la Presse quotidienne qu’auprès des radios et de TVLux dont le reportage vous est proposé jusqu’à ce soir.

A voir ci-dessous ou bien à lire dans cette pièce-jointe : TAMBOURS POUR LA PAIX. Echos 21.03.17

Bonne lecture, bonne écoute !


TV Lux – Battez tambours pour la Paix

– Publié le mardi 21 mars 2017 à 16:57

 

https://www.tvlux.be/video/info/jeunesse/battez-tambours-pour-la-paix_25469_344.html


L’Avenir Ed. Luxembourg 22.03.2017

Les tambours ont résonné pour la Paix dans nos écoles

Les Communes qui ont participé sont Bertrix, Chiny, et Vielsalm. Une action était également menée dans une école de Paliseul.

À l’heure où la guerre fait rage dans certains pays, d’autres sensibilisent les plus jeunes à répandre la joie, l’apaisement et la sécurité.

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20170321_00977865/les-tambours-ont-resonne-pour-la-paix-dans-nos-ecoles


CHINY

Cité de l’immigration pour 165 enfants

Les élèves découvrent le jeu de l’oie sur l’immigration créé par les élèves de la section agent d’éducation de l’athénée d’Izel

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20170321_00977867/cite-de-l-immigration-pour-165-enfants (pour les abonnés).

 


VIELSALM

«Rien à voir avec les attentats»

Des écoles de Vielsalm ont pris part à cette action.

Une centaine d’élèves de la localité se sont réunis dans le parc communal de Vielsalm, munis de tambours et de divers accessoires.

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20170321_00977866/rien-a-voir-avec-les-attentats (pour les abonnés).

 

 

21 mars : journée mondiale des Tambours pour la Paix !

Plusieurs écoles vont participer à la journée mondiale des Tambours pour la Paix 

« Longtemps on a battu tambour pour envoyer les hommes à la guerre. Aujourd’hui les enfants d’Europe appellent les enfants du monde à battre tambour pour conduire le monde vers la Paix. »

Haulot Arthur.GIFC’est par cette déclaration que notre compatriote Arthur Haulot, grand résistant de la guerre 40-45, lançait en 1976 sa « Journée mondiale des Tambours pour la Paix« , célébrée durant de nombreuses années tous les 21 mars dans près d’une centaine de pays. Mais curieusement un peu oubliée ces derniers temps, au moment où nous en aurions le plus besoin !

La Coalition luxembourgeois pour la Paix a donc décidé de relancer cette campagne. Non sans difficultés… tant on observe de doutes, de résignation, d’aveux d’impuissance de la part de nombreux concitoyens qui se sentent complètement dépassés par les événements et ne croient plus beaucoup en nos vertus démocratiques !

En tout cas, une douzaine d’écoles ont dit « oui » dans trois pôles géographiques de notre province, Vielsalm / Paliseul, Fays-les-Veneurs, Bertrix / Chiny, Florenville, Herbeumont, en développant depuis janvier des projets pédagogiques orientés vers la thématique de la paix. Campagne qui culminera par la manifestation publique du mardi 21 mars. Les lieux et programmes définitifs seront signalés à travers les médias… merci d’y être attentifs!

Tout le monde est le bienvenu… Si vous nous signalez votre intérêt, nous vous enverrons plus de précisions dans les jours qui viennent.

Ceci dit, ne serait-ce pas un peu dommage, pour nous adultes, de nous limiter à applaudir un geste symbolique ? Puisque, en ce début de printemps, des enfants nous réveillent de notre torpeur hivernale de citoyens parfois un peu trop résignés, assumons aussi nos responsabilités d’adultes responsables, selon nos capacités et notre niveau de pouvoir !

Petit rappel historique

Il y a cent ans nous étions en pleine guerre mondiale. La « Première » dit-on souvent. C’est oublier que quatre siècles plus tôt l’Europe s’était lancée à la conquête du monde à travers l’invasion coloniale et qu’elle avait réussi à s’approprier, y compris au terme de plusieurs génocides, des continents entiers comme l’Australie et l’Amérique (du nord au sud), peuplées aujourd’hui majoritairement de descendants de colons européens.

Plus près de nous, en 1916, en pleine guerre 14-18, Britanniques et Français signaient des accords par lesquels ils se partageaient le Proche-Orient riche en ressources pétrolières en y créant des États-nations favorables à leurs intérêts, sans aucune consultation des populations concernées. Provoquant ainsi des conflits interminables, relayés dès la fin du XXe siècle par les interventions militaires des U.S.A. Une situation chaotique et explosive qui allait  susciter  l’émergence  des  divers  courants djihadistes dans la région.

Aujourd’hui quand les multinationales du lobby pétrolier, de l’extraction minière ou de l’agrobusiness en viennent à susciter des conflits armés, des populations entières se retrouvent sur les routes de l’exil. Le triste cortège des migrants n’est pas près de finir ! Pendant ce temps les pays industrialisés, dont nous sommes, continuent de tirer profit de ces ressources naturelles par une guerre économique implacable.

Une récente étude d’Oxfam nous révèle que « La différence entre les riches et les pauvres n’a jamais été aussi grande. 8 milliardaires possèdent aujourd’hui autant que 3,6 milliards de personnes ». (Magazine Oxfam-Solidarité – mars 2017). Et pardessus le marché, c’est le cas de le dire, nous guerroyons loin de nos frontières pour combattre la barbarie alors qu’elle n’est que la réponse au « terrorisme des puissants » (Noam Chomsky).

En cette année 2017, on relève 15.000 armes nucléaires réparties entre 9 États ainsi que sur les bases de l’OTAN (dont celle de Kleine-Brogel en Belgique). Le président des U.S.A. veut augmenter de 54 milliards de dollars le budget de la Défense. Steve Bannon, son conseiller, affirme qu’une troisième guerre mondiale est inévitable et qu’ « il en sortira une Amérique victorieuse et purifiée ».

Même si tout cela est très préoccupant, allons-nous nous laisser intimider ? L’exercice de la citoyenneté se limite-t-il à glisser de temps en temps un bout de papier dans les urnes ? Nos préoccupations quotidiennes, si légitimes soient-elles, doivent-elles masquer les événements de demain, prévisibles… et donc corrigibles tant qu’il en est temps ?