Pas de vacances pour les kamikazes…

On a beau être tous en vacances (enfin… presque tous), courir les festivals, se dorer au soleil, s’envoler vers des pays de rêve, bref se défouler après ces longs mois de turbin et de stress, signes infaillibles de notre haut niveau de civilisation, les terroristes, eux, ne nous laisseront jamais en paix. Voilà maintenant qu’ils s’en prennent au monde rural. A un humble curé de campagne, en somme. « On n’avait encore jamais vu ça ! », paraît-il.

Plus catholiques  que le Pape !

C’est du moins ce qu’ils croient ceux-là qui, à la suite de ce nouveau crime, lancent des pétitions pour l’expulsion des musulmans et attisent à nouveau la violence, puisqu’il est bien connu que c’est le seul moyen… de mettre fin à la violence. Voici que de drôles de paroissiens prétendent soudain venger la mort d’un de leurs prêtres, alors qu’hier encore ils se montraient totalement indifférents, voire hostiles à la religion !

« Quand je parle de guerre, je parle d’une guerre d’intérêts, d’argent, de ressources, c’est une guerre pour la domination des peuples… »

Pas de chance pour eux… Car c’est bien ce que le Pape a déclaré mercredi aux journalistes lors de son récent voyage en Pologne à l’occasion des JMJ. Et d’ajouter : « On répète le terme d’insécurité, mais le vrai terme est la guerre. Depuis longtemps le monde est en guerre fragmentaire. La guerre qui était celle de 1914, puis de 39-45, et maintenant celle-ci… ».

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160728.OBS5444/pape-francois-le-monde-est-en-guerre-une-guerre-d-interets-pas-de-religions.html

Ma foi… retrouver un message si souvent répété et développé par notre Coalition luxembourgeoise pour la Paix dans la bouche d’un pape du XXIe siècle (…bien loin, il est vrai, des croisades et des guerres de religion), voilà qui ne peut pas faire de mal.

« Aller aux racines  et découvrir ce qui a entraîné la violence… »

Revenons à notre province… mais restons parmi les gens d’Église. Hier jeudi, à la une de son édition provinciale, le quotidien L’Avenir interrogeait le doyen de Habay  qui ne pratique pas, lui non plus, la langue de bois : « Il faut aller aux racines et découvrir ce qui a entraîné la violence ». Et de rappeler que bien d’autres innocents, prêtres, laïcs, chrétiens, croyants et mécréants ont payé le prix de la violence tout au long de l’Histoire.

Ce ne sont pas les descendants des révolutionnaires français qui nous contrediront, ces coupeurs-de-tête-pour-la-bonne-cause… (rien à voir avec ces barbares de djihadistes !).

Et l’abbé Gobert de préciser : « Il faut découvrir ce qui a entraîné la violence et la manipulation des jeunes qui se transforment en terroristes et bombes humaines… Il nous faut avoir une réaction de dialogue profond et vrai avec les acteurs de telles violences. » http://www.lavenir.net/cnt/dmf20160727_00858433/trouver-les-racines-pour-comprendre-cette-violence.

On est loin des grands discours incendiaires et de la récupération de l’attentat de Saint-Etienne par les va-t-en-guerre de tout acabit, à commencer par Monsieur Hollande et ses comparses, marchands de canons, sous-marins nucléaires et Rafale supersoniques qui témoignent, eux aussi à leur manière, de notre haut niveau de civilisation.

Les citoyens de notre pays et d’ailleurs ne seront pas dupes. Après tant de violence déchaînée tout au long du XXe siècle pour la bonne cause, beaucoup ont appris à se méfier des grands discours héroïques. Mais pas assez encore, sans doute…

Alors, que d’autres voix citoyennes s’élèvent avant qu’il ne soit trop tard !

Coalition Luxembourgeoise pour la Paix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *