A quelques jours de la Foire agricole de Libramont

« La Libre » publie une carte blanche de la Colupa

Sous le titre Nourrir ou détruire ?  la Libre Belgique de ce lundi matin publie, en p. 45, une carte blanche à l’initiative de la Colupa, signée par une vingtaine d’associations.

Depuis plusieurs années nous dénonçons régulièrement, dans nos lettres ouvertes et autres interpellations, l’agriculture industrielle qui, sous prétexte d’améliorer la productivité, n’assure en fait que le rente des investisseurs et aggrave les problèmes de malnutrition dans le monde.

A quoi servirait-il de dénoncer l’usage des armes et les conflits guerriers si nous ne prêtions pas attention à ces armes plus subtiles et souvent plus efficaces qu’utilise la guerre économique pour maintenir la suprématie des sociétés riches sur les populations du monde les plus fragiles? Y compris dans notre pays où de nombreuses fermes disparaissent chaque année au profit des grands consortiums de l’agriculture industrielle.

Rappelons qu’en 2010 une nouvelle étape a été franchie avec le projet d’encourager la création d’une « petite foire » alternative réunissant une nouvelle génération de producteurs bien résolus à pratiquer une agriculture fidèle à sa vocation de nourrir le monde et non de le détruire.

Dès lors, sous la houlette du MAP (Mouvement d’Action Paysanne) et en collaboration avec de nombreuses associations de la province, la Petite foire s’est mise à rassembler chaque année à la sortie du petit village de Semel, le dernier w.e. de juillet, un nombre croissant de producteurs et de visiteurs soucieux d’une alimentation saine et de la sauvegarde de notre Terre nourricière.Ce n’est pas par hasard si elle est organisée à quelques encablures de la grande Foire agricole de Libramont, vitrine par excellence de l’agroproductivisme revendiqué par les nombreuses sociétés commerciales qui couvrent la majeure partie de ses 300.000 mètres carrés.

Rendez-vous donc les 25 et 26 juillet à Semel pour rejoindre les pionniers de ce nouveau monde qui change. Demandez le programme et sachez tout ce qu’il faut savoir en cliquant sur ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *