Journée d’étude : la violence au coeur de la nature humaine

Nous avons reçu du Service provincial Social et Santé une invitation à « une journée d’étude à ne pas manquer » le vendredi 10 octobre au Centre culturel de Libramont sur le thème :

La violence au coeur de la nature humaine.

S’il est un sujet qui devrait interpeller les membres de la Coalition luxembourgeoise pour la Paix et la plupart de nos concitoyens, c’est bien celui de la violence!
On ne peut rien comprendre, en effet, aux conflits, de quelque nature que ce soit, sans tenir compte des approches psychologiques et anthropologiques d’un tel phénomène (auto)destructeur. Ces approches éclairantes seront proposées entre autres par Jean-Michel Longneaux, docteur en philosophie et chargé de cours à l’Université de Namur, Pierre Marchal, docteur en philosophie, psychanalyste et chargé de cours à l’UCL, et le psychothérapeute Thomas d’Ansembourg à propos de la communication non-violente et de la prévention de la violence par le « développement des valeurs et l’encouragement à la médiation ».

Toute une journée (de 8 h 30 à 16 h 30) sur ce thème devrait donc être une précieuse occasion de s’instruire, de débattre et de tirer des conclusions pratiques sur les divers champs où sévit la violence, son champ privilégié étant évidemment celui des conflits guerriers. Cependant dans le programme annoncé il n’est question, semble-t-il, que de la violence interpersonnelle (en particulier à travers le cyber-harcèlement), sans allusion aux formes de violence les plus meurtrières.

journee_etude_la_violence_narture_humaine

Même si le programme n’en parle pas explicitement, on n’imagine difficilement que ce sujet ne soit pas abordé d’une manière ou d’une autre au cours des exposés et des débats. Car s’il y a un moment où la santé des citoyens est gravement menacée, c’est bien en temps de guerre!

Y compris dans notre pays prétendument en paix, alors qu’une fois de plus nous sommes en guerre. Nous disposons d’ailleurs d’une solide expérience en la matière, comme nous le rappellent tant de commémorations jour après jour! Mais voilà, aujourd’hui nous nous contentons, le plus souvent, de contempler sur nos petits écrans le spectacle fascinant de cette violence déchaînée que seul un cerveau comme celui de la bête humaine est capable d’inventer!

Dans l’espoir donc que cette expression de la violence dans toute sa démesure sera également abordée au cours de la journée du 10 octobre, nous vous transmettons volontiers l’invitation ci-dessous et sa pièce jointe, en vous remerciant à l’avance pour l’attention que vous voudrez bien lui accorder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *